Historique

Présentation du club :

 

AGDE TENNIS DE TABLE : BREF HISTORIQUE.

 

Voilà cinquante ans qu’existe la section agathoise de tennis de table. Elle naquit le 8 novembre  1965 au sein du foyer Léo Lagrange, Luc Nougaret étant son premier Président (Belluire secrétaire et Balussou trésorier). Elle fut affiliée en 1966 au sein de la M.J.C. naissante, dont elle est l’une des activités les plus anciennes. Claude Belluire en fut l’un des fondateurs puis le Président pendant de longues années avant de céder sa place en 2008. Il en demeure aujourd’hui le Président d’honneur.

Depuis lors se dégagent quatre phases principales jusqu’à nos jours.

 

1-Les années d’implantation.

 

Au départ, les rencontres se déroulaient dans un café restaurant au Grau d’Agde. Dès 1969 le club fut affilié à la Fédération Française de Tennis de Table et un an plus tard la Municipalité mit à sa disposition une salle située en face du Commissariat de Police. Cette salle servait aussi à d’autres activités de la M.J.C.

En 1971, certains pongistes durent déménager et s’installer à la salle du Chapitre, rue Louis Bages, tandis que d’autres joueurs s’entraînaient au gymnase Philippe Charrin. Malgré des aménagements, la salle se révélait cependant trop petite.

Ce n’est que dans les années 1980 que les deux principaux responsables du club, Claude Belluire et André Llopis, obtinrent enfin une salle spécifique plus adaptée, au sein de la nouvelle M.J.C. (Espace Malraux). Les soirs de grande affluence aux entraînements cette salle peut contenir jusqu’à 7 tables de jeu.

 

 

2-Des années fastes à la crise.

 

Alors le club peut développer ses ambitions et va connaître son apogée avec l’accession de l’équipe première au niveau national en 1984-1985. Par ailleurs, plusieurs titres, allant du niveau régional jusqu’à un titre de haut niveau, sont à mettre à l’actif de joueurs du club :

-titre de Champion du Languedoc par équipe en division Régionale I ;

-plusieurs titres individuels régionaux pour une des rares féminines du club, Aurélie Iborra ;

-titre de vice-champions olympiques handisport par équipe pour Thierry Garofalo et Roland Malolepszy, ainsi que le titre de vice-champion olympique en individuel pour Thierry Garofalo, aux jeux de Duisbourg en 1983 ;

-titre de champions du monde handisport en double pour la paire constituée de Roland Malolepszy et Thierry Garofalo, champions du monde par équipe et champion du monde individuel pour Thierry Garofalo, aux mondiaux de Dijon en 1986.

Les années 1990  furent celles de la fusion avec le club Cheminot de Béziers. Pierre Girard présidait alors le club rebaptisé « Agde-Béziers Tennis de Table » (ABTT). Le nouveau club ainsi renforcé put atteindre dans un premier temps l’objectif de retrouver la cour des grands, à savoir le niveau national pour l’année 2001. D’autre part, le club prenait une autre dimension avec plus de dix équipes en lice.

Cependant, la cohésion (l’entente ?) entre les joueurs ne fut pas toujours au rendez-vous et la fusion finit par se dissoudre. Avait-on voulu viser trop haut ?

 

3-Nouveau départ et maintien au niveau régional.

 

Le fait est, en tout cas, qu’en l’an 2002 la section agathoise de tennis de table prit un nouveau départ seule, sous la houlette de Claude Belluire, José Iborra et Roland Malolepszy. Cependant, si elle gardait sa salle dans les locaux de la M.J.C., elle en était désormais indépendante. En effet, la direction de la M.J.C. ne l’acceptait plus comme l’une de ses propres activités, suite à des difficultés qu’elle aurait eues pour obtenir toutes les informations désirées concernant la trésorerie du club biterrois lors de sa fusion avec le club agathois. Le président du nouveau « Agde Tennis de Table », Claude Belluire, eut beau arguer du fait que les adhérents agathois du club n’étaient pour rien dans ce contentieux, il eut beau donner des garanties, rien n’y fit. Pour cette renaissance du club, nos trois « gardiens du temple » engagèrent seulement deux équipes de Séniors dans un premier temps. Cela signifiait la volonté de démarrer le XXIème siècle sur des bases solides. Et en effet, lorsque Claude Belluire prit sa retraite sportive en 2008 il put le faire en étant assuré de la solidité des fondations du club. Deux victoires du club en coupe de l’Hérault, la coupe Exbrayat et la coupe Leclerc (2007) en font foi.

4-Nouvelle « mésentente » et nouveau démarrage.

 

À partir de la saison 2008-2009 c’est un nouveau Président, David Martinelli, qui succède à Claude Belluire. En s’associant à Marseillan le temps d’une saison (2009-2010) le club augmente ses effectifs pour enregistrer plus de 80 adhérents et remporte en fin de saison le titre de champion de Régionale 3, le 18 mai. Il comprend alors 4 équipes dont deux au niveau régional et propose un entraînement dirigé pour les jeunes tous les mercredis sous la responsabilité de José Iborra. Mais l’entente avec Marseillan ne va pas s’avérer meilleure qu’avec Béziers. Incompatibilités d’humeur, malentendus… ? Le fait est que le duo « Agde-Marseillan Tennis de Table » ne dura que le temps d’une saison de championnat.

En 2010, « Agde Tennis de Table » reprit ses droits en toute indépendance, ses effectifs diminuant naturellement. Depuis septembre 2010 jusqu’à ce jour ils restent stables autour d’une quarantaine d’adhérents. S’il n’a pas retrouvé les années « glorieuses » de la fin du XXème siècle, le tennis de table agathois n’a cependant pas à rougir de son évolution et peut même s’enorgueillir de plusieurs titres Jeunes et Séniors. Relevons notamment les suivants : Mickaël Martinelli champion du département en individuel et par équipe avec Dorian Rodriguez et Adrien Hugonnet, en catégorie cadets (2013) ; Marine Perbech vice-championne cadette du département (2013) ; David Martinelli, Christophe Cailloux et José Iborra, champions départementaux vétérans quatre années de suite.

 

 

En 2014, David Martinelli n’étant plus en mesure d’assurer la tâche de président pour des raisons professionnelles, c’est Roland Malolepszy qui est élu à sa place. Aujourd’hui la principale difficulté est de parvenir à mobiliser tous les titulaires à tous les matchs au niveau régional car nombre d’entre eux sont blessés, ce qui réduit les ambitions à essayer de maintenir les équipes à leur niveau. En revanche le point positif se situe dans la dynamique impulsée auprès des jeunes par la mise en place d’actions diverses : « Baby-ping » auprès des écoles locales, rencontres amicales comme le tournoi « Ping en famille » ou le « Challenge du bassin de Thau ». Aujourd’hui le club conserve une équipe en Régionale 2, une équipe en Pré-régionale, deux équipes au niveau départemental (D2 et D3), deux équipes « jeunes » entraînées par José Iborra (également arbitre officiel ainsi que David Martinelli). Il ambitionne de faire monter une deuxième équipe au niveau régional et d’engager une équipe féminine.

 

Le secrétaire, Pierre Soliva.